Texte à méditer :  Avant d'accuser le puits d'être trop profond, le sage vérifie si ce n'est pas la corde qui est trop courte.   
Notes Article

Fermer A venir

Fermer Bricolage

Fermer Chimie de l'eau de mer

Fermer Invertébrés

Fermer Les aqua des copains

Fermer Matériel

Fermer Supplémentation

Fermer Techniques de bases

Connexion...
 Liste des membres Membres: 602

membres 10 derniers membres:
   Jypan76   Mozart   alexandre84   seth1er   takumix02   moods30   nicky95   Amandaholo   Charbon   MR12   

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1

Total visites Total visites: 822622  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 80

Le 17/10/2008 @ 23:48

Record connectés:Cumulé: 151

Le 06/10/2013 @ 20:18


Webmaster - Infos
Dialoguer par Skype

Ip: 54.224.121.67

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
88 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Matériel - Puits de lumière part 2...Mesure comparatives

Après avoir vue dans la première partie la mise en place des « Sola tubes » nous allons continuer par des mesure comparatives entre l’installation initiale et celle actuelle afin de tenter de répondre à la question : « un aquarium récifal est il viable via un éclairage sous Sola tubes »
Pour commencer nous allons voir l’installation antérieure. Le bac était alors équipé de 5 réflecteurs Lumenarc-3 de 35 x 35 cm équipés chacun d’ampoules HQI Aquaconnect de 250 watts, 14000° Kevin en E40. Les ballasts installés étaient des modèles électroniques de la marque IceCap de 250 watts. Les ballasts étaient âgés de 9 mois contre 2 pour les ampoules.

hqi.jpg











Avant d’établir les comparaisons, il faut prendre en compte que dans la configuration HQI la puissance consommée totale se situait entre 1650 watts et 1800. Il est opportun de signaler que ce type d’éclairage (environ 1200 watts de lumière emise ) restait insuffisant dans le cadre d’un bac récifal de 2000 litres. Cependant le projet initial portait sur un bac à vocation Fish Only (FO). Dans le l’optique d’une continuité sous ce type d’éclairage pour un bac récifal, il aurait été nécessaire d’ajouter un complément de 8 tube T5 de 80 watts (en différentes températures de couleurs) ce qui en tenant compte des pertes thermique dans les ballast aurait augmenté la puissance globale consommée de quelques 700 watts supplémentaires avec au final près de 2350 watts de consommation finale.
Sous HQI, l’aspect visuel restait correct. Le couple IceCap aquaconnect donnait une lumière blanche/bleuté très appréciée de la majorité des aquariophiles et bien que l’intensité soit insuffisante, les coraux installés paraissaient évoluer favorablement.
Les résultats obtenus par ce type d’installation furent les suivants :

*       LUX : 24.200
*       PAR (eelectrique) : 501
*       PAR (solaire) : 553 (
*       Distance entre la lampoule yet l'eau: 42 cm.
*       Distance entre l'ampoule et le point de mesure: 36 cm.


supmesure.jpgluxhqi.jpg


parhqui.jpg





















Ces mesures furent réalisées le 17 avril 2008. Les HQI allumés alors depuis 4 heure afin de leur donner le temps suffisant pour atteindre leur plein rendement en consommation et en illumination.
Après avoir récupéré ces mesures il me restait plus qu’a attendre que soient installés les SolaTubes ainsi qu’une journée « normale » bien ensoleillée afin de pouvoir prendre les mesures.

vueSola.jpg











L’essai fut effectué le 1 mai 2008, un jour férié en catalogne. La journée, bien qu’un peu nuageuse paraissait suffisamment ensoleillé pour effectuer les premières mesures comparatives. Ces dernières furent réalisé à 13h00 (soit 12h00 au soleil) dans l’optique de caller avec le moment ou le soleil se trouve au zénith
La premier point à signaler fut que les chiffre variaient constamment du au passage de nuages de ce fait j’ai relevé les mesure maxi et mini durant une période de 30 minutes puis réalisé une moyenne mini/maxi
Résultat obtenus avec les SolaTubes
*       LUX : 16.700/17.600
*       PAR (calibration solaire) : 251/263
*       PAR (calibration electrique) : 228/236
*       Distance entre le diffuseur et l'eau: 42 cm.
*       Distance entre le diffuseur et le point de mesure: 36 cm.


luxSola1.jpgparSola1.jpg



parsola1v2.jpg






















Il était indéniable que quelque chose n’allait pas. Indépendamment de la couleur jaune que présentait l’aquarium (résultat d’une température proche des 6500° K donné par le soleil) l’aquarium ressortait bien éclairé, sans zone d’ombre. Mais les mesures étaient ce qu’elles étaient. L’aspect visuel lui pouvant résulter plus d’une auto motivation il fallut donc se résigner dans le fait qu’il y avait une différence importante entre les mesures prises sous les HQI et celles trouvé sous les SolaTube.
En retirant les appareils de mesures, j’ai accidentellement déplace une des tablettes qui supportait un des capteurs alors que l’appareil se trouvait toujours en position de mesure et du coin de l’œil je me suis rendu compte qu’il affichait alors plus de 22000 lux !!! que se passait-il ? je me suis donc alors empressé de déplacer le capteur dans tout le périmètre couvert par le SolaTube et j’ai rapidement put constater qu’a ma grande surprise, je m’étais un peu trompé et qu’au final, la zone centrale du SolaTube, est celle qui fournie le moins de puissance. Il fut alors évident qu’il fallait reprendre les mesures
Nouvelles mesure relevées capteur positionné à la verticale du bord du SolaTube
*       LUX : 22.000/23.200
*       PAR (solaraire) : 372/382
*       PAR (electrique) : 349/356
*       Distance entre le diffuseur et l'eau : 42 cm.
*       Distance entre le diffusuer et le point de mesure : 36 cm.
*       Décentrage par rapport au centre du diffuseur: 30 cm.


LuxSola.jpgpar Sola2.jpg

parSola2v2.jpg























Bien que ces mesures restent encore inferieures à celle données par les HQI, elles sont cependant relativement proche au niveaux des LUX. Seul le PAR affiche une différence plus significative.
 
Suit à ces résultat, j’ai donc décidé de laisser les SolaTube en place et vous fait part ci-dessous de quelques observations noté durant les mois suivants.
Les coraux installés premièrement sous les HQI ont vus leur coloration passer au marron en quelques jours après changement de l’éclairage mais rapidement ils ont à nouveau repris leur couleur et certains même ont pris des couleurs plus « renforcées »
Les poissons ont un comportement plus calme avec des attitudes comportementales totalement différentes les mêmes que l’on peut voir sur les récifs. Les escargots sont actifs toute la journée. De même, les lysmatas ont ouvert un « salon de beauté » les poissons venant régulièrement se faire déparasiter en ce lieu. Les S.Splendidus réalisent des danses curieuses et ce tout au long de la journée. Il m’a été commenté que ces modification comportementales pouvaient résulter de l’absence d’émissions de fréquences qui sont normalement produite par les éclairages (ampoules et leurs alimentations). Les poissons étant en effet sensibles par leur ligne latérale.
Observer le bac les nuits de pleine lune est vraiment exceptionnel et permet de se rendre compte de l’effet de la lune sur un récif. Les poissons maintiennent une activité une grande partie de la nuit…Les larves des crevettes ne sont lâchées que les nuit de pleine lune ce qui pourrait faciliter leur collecte dans le but d’un élevage…
Les jours nuageux ou pluvieux, la luminosité entrante est relativement impressionnante. Quand il passe un nuage, les coraux se ferment pour se rouvrir quand le soleil apparait à nouveau… Au final cela donne un aspect bien plus naturel
Point important aucune chaleur…les SolaTube véhiculent la lumière mais restent totalement froid et de ce fait ne communiquent aucune chaleur au bac
 
 
A ce stade, nous avons seulement vu les avantages il convient donc de parler aussi des inconvénients. Du moins de ceux que je peut trouver. Le premier la couleur jaune de l’ensemble mais aussi du fait qu’il manque un peu de lumière (du moins comparativement à ce qu’on a l’habitude de voir). Suite à ceci j’ai ajouté 6 rampe T5 de 4 x 24 watts équipées de 12 tubes ATI de 15000° et de 12 tubes ATI de 20000°

sola.jpgsolaneon.jpg


Au total ce sont 700 watts (tube + ballast) fonctionnant 6 h par jours. La grande différence est donc que sous l’ancienne installation nous aurions tourné à plus de 2000 watts durant une 10 ene d’heure contre 6 aujourd’hui. Faut également prendre en compte le besoins sous HQI de refroidir ce qui pour 2000 litre demande aussi un bon investissement matériel mais également au niveau de la consommation générale
Durée d’éclairage des tubes

Tubes blancs 6 heures
Tubes bleus 6 heures

Il est évident qu’avec cet apport la couleur du bac es plus dans ce qu’on a l’habitude de voir ( et beaucoup plus agréable)
Ci-dessous quelques photo pour vous montrer les différences et bien qu’en terme de photo il soit toujours difficile de faire ressortir l’aspect général, je crois que celles-ci sont assez parlantes

seul sola.jpgsolasans neon.jpgsolaet neo.jpg



solanoenall.jpg


vue1.jpgvue2.jpg


Luwmetre  HT, modele HT307
Pour la mùesure du PAR  QUANTUM METER, modele  QMSW-SS




Date de création : 24/02/2009 : 18:05
Dernière modification : 02/03/2009 : 11:26
Catégorie : Matériel
Page lue 7429 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°3 

par gg66 le 10/03/2009 : 20:54

Je crois que nous aimons tous aller vers le naturel. Le comportement des animaux semble confirmer que cette envie est largement souhaitable.
C'est vraiment cela l'avenir de l'éclairage de l'aquarium.
Merci pour cette expérimentation.
A+gg66

Réaction n°2 

par maf le 04/03/2009 : 11:52

tres interessant cette article merci du temps passé.

je me pose du coup une ou deux questions,

  • si on augmente le nombre de solar tube et qu'on les rappoche les flux devrait mieu se croiser et donc la répartition de la lumiere serait peut etre meilleur ? mais doit on aditionner les flux pour trouver la valeur total ?

 

  • En deuxieme question, je me demandais si le comportement plus serein des poissons oucrevettes venait uniquement du cycle de la lumiere ou bien si la lumiere ainsi distribuée ne serait pas de meilleur qualité permettant d'augmenter l'acuité visuel des individus.

@+


Réaction n°1 

par thyps le 02/03/2009 : 12:38

Impressionnant ca donne vraiment envie d'investir. Je pense que la rentabilité est aussi au rendez-vous.

cadeau.gifL'association Récif France

recifrance.jpgRécif France est une association à but non lucratif dont la mission est d’informer, sensibiliser, documenter et former sur le thème de l'aquariophilie marine et récifale.
Passionnés d'aquariophilie marine, nous vous proposons donc d’adhérer à Récif France en tant que membre sympathisant, et de nous retrouver lors de nos moments forts de la vie marine (Réunions mensuelles, conventions, congrès...) et au travers de notre revue "Les Lettres Récifales" première publication bimestrielle de langue française consacrée exclusivement à l'aquariophilie marine et récifale.

Il est à noter que les cotisations des adhérents représentent une part non négligeable des ressources de Récif France et contribuent ainsi à son pouvoir d’autofinancement.

Pour plus d'informations sur Récif France
, n'hésitez pas à contacter le délégué de région dont vous trouverez les coordonnées sur ce serveur ou envoyez nous un courrier electronique à :
contact@recif-france.com

Mini Tchat
Recherche



Sondage
Vous utilisez l'ozone
 
Jamais
Occasionnellement
En permanence
Résultats
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
^ Haut ^