Texte à méditer :  le bateau qui reste attaché au port ne craint pas la tempête mais il ne voit jamais de pays   
Notes Article

Fermer A venir

Fermer Bricolage

Fermer Chimie de l'eau de mer

Fermer Invertébrés

Fermer Les aqua des copains

Fermer Matériel

Fermer Supplémentation

Fermer Techniques de bases

Connexion...
 Liste des membres Membres: 602

membres 10 derniers membres:
   Jypan76   Mozart   alexandre84   seth1er   takumix02   moods30   nicky95   Amandaholo   Charbon   MR12   

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 2

Total visites Total visites: 822628  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 80

Le 17/10/2008 @ 23:48

Record connectés:Cumulé: 151

Le 06/10/2013 @ 20:18


Webmaster - Infos
Dialoguer par Skype

Ip: 54.145.117.60

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
88 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Techniques de bases - Des No3 pour éliminer les Cyano partie 2


Date de création : 28/12/2007 : 14:19
Dernière modification : 23/05/2011 : 00:46
Catégorie : Techniques de bases
Page lue 12209 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°12 

par fsenegas le 30/04/2008 : 11:48

Suite aux multiples demandes

Salut,

Je dissout  300 gr de KN03 pour un litre d'eau osmosée. la concentration en NO3 de la solution est alors de 183 gr soit 183000 mg / litre

Chaque ml de cette solution apporte 1,83 mg dans 100 litre d'eau du bac

l'élévation du taux doit être progressive sur une période 7 jours minimum (15 étant préférable)

le dosage est du fait de la réduction des NO3 en azote par les bactéries "théorique"

commencer par ajouter 1/4  de la dose nécessaire durant 4 jours et mesurer le taux de NO3 et surveiller la réaction du bac passer ensuite à 1/2 de la dose sur les 4 jours suivant...la réaction ( réduction des cyano )devrait se faire sentir. si c'est le cas rester sur ce dosage à défaut monter à 75% sur les 4 jours suivant

et ainsi de suite.

en fait le dosage final vas dépendre

de la qté de PVS (surtout de leur capacité à dénitrater )

de la présence ou non d'un lit de sable ( action sur les NO3 )

Du type ou plutôt du "dimensionnement" de l'écumeur et de sont réglage

A noter qu'il est important de conserver un écumage couleur thé clair et non comme on le vois souvent foncé. en effet seul un écumage clair permet en même temps une action sur les PO4. plus l'écume est sombre et moins l'écumeur est efficace sur les PO4

Autre précaution, la mesure...peu de test permettent de mesurer avec suffisamment de précision. L'usage d'un photomètre est quasi inévitable. J'utilise personnellement un modèle HANNA HI 93828  qui contrairement au modèle HI 93728 donne directement la lecture en mg/litre. dans le cas de l'utilisation du 93728 le résultat doit être multiplié par le facteur 4,43 ( à vérifier dans la doc )

La mise en œuvre de cette méthode doit aller de pair avec des changement d'eau régulier (10 à 20 % toutes le 6 à 8 semaine )

 

pour des bac de plus faible volume, utiliser une solution plus diluée

Par exemple

100 gr de KNO3 dilué dans 1 litre donne 61000 mg de NO3

1 ml de cette solution relève théoriquement le taux 0,61 mg/L dans un bac de 100 litre

 

en tout état toujours commencer par un dosage max de = à 25% de la dose

En tout état dés que le bac réagit ( réduction de cyano ) NE PAS FORCER d'avantage la dose  en pensant que cela iras plus vite. le but est de permettre à un nouvel équilibre de se mettre en place il faut donc laisser le temps au bac de réagir car la frontière entre carence et excès et vraiment très minime 

Réaction n°11 

par fsenegas le 10/03/2008 : 19:40

Le KNO3 se trouve en pharmacie ou alors auprés de Tridacna.

Pour ce qui est des dosages c'est un peu volontaire. en fait il s'agit la d'une methode qui demande

De la précision dans les mesure

De la rigueur dans les ajour et surtout de bien comprendre ce qui se passe.

Donc avant toute chose il convient de bien cibler et surtout d'adpater son dosage.

Je prépare un tableau qui sera mis en ligne sous peu avec un dosage ainsi qu'un protocole ...mais ça c'est assez long et fastidieux car faut l'ecrire de façon simple et logique afin d'eviter les possibles erreurs d'interprétations.

Avant tout je recommande d'avoir un bon moyen de mesure ( eviter le test colorimetriques )


Réaction n°10 

par xiolito le 10/03/2008 : 19:28

super article ,

Franck , as tu fais des réponses aux questions posées en page 1 + ou trouve -t-on ce produit ? je suis actuellement confronté aux cyanos dans mon bac et cela commence à prendre vraiment de l'ampleur .d


Réaction n°9 

par Rob le 06/02/2008 : 18:46

Très bon article mais un peu pauvre quand à l'explication du dosage.

J'aimerais bien un éclaircissement par exemple :

En partant d'un taux hypotétique de 0 mg/l (c'est plus simple) sur un volume de 500 lt net combien de gr de KNO3 me faudra t'il ajouter pour arriver à un taux de 1 mg/lt dans le bac ?

D'après mes calculs je trouve 8.2 gr, cela me semble peu !


Réaction n°8 

par miloman le 03/02/2008 : 09:35

Merci, une fois de plus pour cet article Franck qui bouscule idées reçues et a priori.

Pour ma part, je j'avais jamais eu de pb de cyanos en 7 à 8 ans de récifal, mais je m'y trouve confronté actuellement, dans des zones bien précises et à des horaires ou des modes d'exposition analogues.

A savoir:

-Sur mon sable (type sugar), ce qui rejoindrai ta théorie à propos de leur capacité de tirer partie grace à des enzymes.Sachant que je ne constate aucune colonie sur mes 200 kg de pv pour 1400 litres (vol total 1900 l), elles occupées par des colonies coraliennes principalement sps mais aussi qqls mous et diverses actinos.

-Principalement en fin de journée, le matin la colonie de cyanos ayant disparue, se reconstituant systématiquent en fin de journée, ce qui ammène ma question:

      -Quel rôle joue la lumiere dans cette apparition /disparition pendulaire, et est ce en liaison direct avec les variation de nitrates(est ce possible même faible, en l'espace d'une journée)?

L'envahissement n'est pas encore flagrant mais je ne voudraispas à avoir à traiter le problème trop tard , sachant qu'il reste, si j'ai bien compris ton article, sous jaçant dans nos bac et prêt à se nourrir de la moindre carence....

Encore merci,

Manu


DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin
cadeau.gifL'association Récif France

recifrance.jpgRécif France est une association à but non lucratif dont la mission est d’informer, sensibiliser, documenter et former sur le thème de l'aquariophilie marine et récifale.
Passionnés d'aquariophilie marine, nous vous proposons donc d’adhérer à Récif France en tant que membre sympathisant, et de nous retrouver lors de nos moments forts de la vie marine (Réunions mensuelles, conventions, congrès...) et au travers de notre revue "Les Lettres Récifales" première publication bimestrielle de langue française consacrée exclusivement à l'aquariophilie marine et récifale.

Il est à noter que les cotisations des adhérents représentent une part non négligeable des ressources de Récif France et contribuent ainsi à son pouvoir d’autofinancement.

Pour plus d'informations sur Récif France
, n'hésitez pas à contacter le délégué de région dont vous trouverez les coordonnées sur ce serveur ou envoyez nous un courrier electronique à :
contact@recif-france.com

Mini Tchat
Recherche



Sondage
Vous utilisez l'ozone
 
Jamais
Occasionnellement
En permanence
Résultats
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
^ Haut ^